Simuler, moi ?

Un sujet un peu plus léger aujourd’hui (quoique…) : pourquoi simule-t-on le plaisir ?

Dans notre société, il est de bon ton de prendre du plaisir lors des relations sexuelles et de le MONTRER. Et comment le montre-t-on ? Très souvent, c’est par des sons, des mots, des soupirs. Pourtant, cette expression de plaisir est parfois feinte. Pourquoi ? On sait aussi qu’un grand nombre de personnes ont peur que leur partenaire simule. Là encore, pourquoi ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’on parle presque toujours des femmes qui simulent, mais en réalité, tout le monde peut le faire, qu’il s’agisse du plaisir hors orgasme ou de l’orgasme lui-même (il est possible de simuler assez facilement avec un préservatif, par exemple).

Mais pourquoi simule-t-on ? Il existe de nombreuses raisons qui sont propres à chacun.e, mais ce qui est intéressant, c’est de voir ce que ça dit des croyances propres à notre culture (et donc véhiculées, alors qu’elles sont fausses !)

Voici quelques idées reçues que je propose d’interroger. Je simule parce que…
– « Si je ne prends pas de plaisir, c’est que j’ai un problème (traduction : je vais passer pour une personne frigide). » Sérieusement ? Quelle horrible pression ! Ce genre de croyance empoisonne la vie de tellement de gens ! Depuis quand y a-t-il une obligation au plaisir ? Qui a décidé ça ? Et puis c’est quoi, le plaisir ? L’orgasme ou l’échange dans son entièreté, ou autre chose encore ? Ne pas « prendre de plaisir », ou ne pas avoir d’orgasme, cela peut donc être vécu comme une honte. Et pour éviter la honte… certain.e.s simulent.
– « Si je ne prends pas de plaisir avec ma.on partenaire, iel va croire qu’iel est nul. » S’il vous plait, sortons de ça ! Mettre le pouvoir du plaisir sur les épaules de l’autre, c’est aller droit dans le mur. Bien sûr, et on l’a déjà dit, techniquement, il y a des choses qui fonctionnent mieux et d’autres qui ne fonctionnent pas, de manière générale, et c’est important de bien se renseigner pour mieux faire (le porno mainstream n’étant pas une référence). Mais l’autre n’est pas responsable de notre plaisir ! C’est à nous de trouver les clés pour lâcher prise. Pour rassurer notre partenaire sur ses capacités, il peut donc être tentant de simuler.
– « Si je ne prends pas de plaisir avec ma.on partenaire, iel va croire que je ne l’aime pas. » Encore une belle erreur ! En quoi le fait de parvenir au plaisir dit quoi que ce soit des sentiments ? Quid des personnes qui ont des sex friends, qui séparent le sexe de l’émotion ? On mélange tout, ici. Oui, on a plus de chances de parvenir au plaisir si l’on aime l’autre (et encore, ça dépend des gens), mais le lien n’est pas une évidence ! Amis des légendes du prince charmant, bonsoir 😉 Pour montrer notre amour à notre partenaire, on peut parfois choisir de simuler.
– « Si je ne prends pas de plaisir avec ma.on partenaire, iel va me tromper ou me quitter. » N’est-ce pas un peu extrême ? Si notre partenaire compte pour nous, si nous comptons pour ellui, le sexe est-il la seule raison de rester ensemble ? Pourquoi pense-t-on directement que l’autre va aller voir ailleurs plutôt que d’en parler, pour de vrai ? Pour ne pas perdre notre partenaire, on peut avoir tendance à simuler.

Il existe encore bien d’autres croyances qui nous pourrissent, et je ne peux pas toutes les citer. Aux personnes qui ont du mal à accéder au plaisir, je dirai donc ceci : simuler le plaisir vous convient-il ? Je ne dis pas que c’est toujours un mauvais choix, chacun.e fait ce qu’iel veut, et puis cela peut parfois être très stimulant et mener à un plaisir réel 😉 Mais si vous simulez pour faire plaisir à l’autre ou pour donner une meilleure image de vous, posez-vous les bonnes questions. Réfléchissez à ce qui bloque, parlez de votre ressenti avec l’autre, consultez un.e sexologue si nécessaire.

Vous avez peur que votre partenaire simule ? Acceptez que cela ne dit pas forcément quelque chose de vous, et parlez-en ensemble ! C’est tellement dommage de rester dans le doute, sans compter que cela risque d’abîmer la relation. Vous ne faites pas ce qu’il faut ? On est toustes passé.e.s par là, et l’expérience n’est pas une donnée objective, puisque chacun.e est différent.e (avec ses caractéristiques et préférences). C’est l’occasion d’apprendre et de réapprendre ! Votre partenaire n’arrive pas à se laisser aller ? Comment pouvez-vous l’aider ? Demandez-le lui !

Pour finir, un article sur le sujet destiné aux jeunes. N’hésitez pas à le leur faire lire si vous pensez que cela peut les guider :
C’est quoi « simuler » ?

Besoin d’un coaching de vie ou sexo ? Contactez-moi 😊 ! => https://sexopepite.com/contact
Vous voulez recevoir mes articles directement dans votre boîte mail ? Abonnez-vous en bas de mon blog sexo : https://sexopepite.com/blog/

%d blogueurs aiment cette page :