Le pénis idéal

Aujourd’hui, je vous propose de démystifier un sujet ô combien brûlant : la taille (idéale) du pénis 😁

Eh oui, c’est un sujet d’une importance capitale, si l’on en croit le nombre de résultats sur Google lorsqu’on recherche « taille du pénis » (au jour où j’écris l’article : 20 800 000 😅)

Pour une raison quelconque, il a été décidé par je ne sais qui à un moment de l’histoire de l’Humanité, que plus le pénis est imposant, plus son propriétaire est viril, puissant, et meilleur il est au lit. Entre temps, heureusement, nous savons tou.te.s que c’est n’importe quoi (comme expliqué dans le Kamasutra, au passage) 😊

Nous le savons… et pourtant, cette croyance a la vie dure et nombre d’hommes équipés d’un pénis ont besoin de se rassurer – et en particulier en se comparant aux autres – quant à sa taille.

A la question « quelle est la taille moyenne d’un pénis » qu’on me pose parfois, j’ai donc tendance à répondre par une autre question : en quoi cette information est-elle importante pour vous ?

Le scoop du jour, c’est que pour la plupart des personnes qui circlusent ( = « accueillent » un pénis, voir l’article Et si on essayait de circlure ?), ce ne sont pas tant les dimensions qui comptent que la manière dont on s’en sert. Et il serait temps que le message passe…

La taille idéale ? C’est une légende, parce que c’est différent d’une personne à l’autre, et même d’un moment à l’autre ! Chacun.e sa morphologie et chacun.e ses goûts !

D’après mes recherches, la profondeur moyenne d’un vagin est inférieure à la longueur moyenne d’un pénis. Quand à la largeur, ça dépend de tellement de facteurs qu’il me semble hasardeux de proposer des chiffres (si cela vous préoccupe vraiment, vous pourrez les trouver partout sur internet). Retenez aussi que ce n’est pas toujours proportionnel à la taille de la personne… qu’on parle de pénis ou de vagin !

Attention, je n’ai pas dit que la taille ne comptait pas du tout. Certain.e.s préfèrent les gros et/ou grands pénis parce que c’est ce qui leur procure le plus de plaisir, d’autres les petits et/ou fins. Il y a des vagins plus profonds que d’autres, des sphincters plus ou moins souples, des périnées plus ou moins musclés. Sentir le pénis toucher le col de l’utérus au fond du vagin peut procurer du plaisir comme ça peut être douloureux. Celleux dont l’ouverture vaginale est étroite (ce qui n’est pas rare) ou qui découvrent la pénétration anale peuvent préférer une verge plus fine 😏 Et ce ne sont que quelques exemples. Lorsqu’on interroge les personnes « pénétrées » sur ce qu’elles préfèrent, on entend toutes les réponses. Alors arrêtons avec ces complexes qui n’ont aucun sens !

Finalement, la taille du pénis, c’est une « donnée » parmi tant d’autres, et on devrait s’en tenir à ça. Il y a aussi l’odeur de l’autre, sa peau, sa manière d’embrasser, de toucher, de se comporter pendant le sexe, et tellement d’autres choses encore ! En réalité, c’est comme tout : on est plus ou moins compatible, et quand on ne l’est pas, on cherche des alternatives !

Alors, vous qui avez un pénis, apprenez à vous en servir pour vous faire du bien tout en faisant du bien à l’autre, et pour ça, soyez à l’écoute du plaisir de votre partenaire autant que du vôtre. C’est la meilleure manière de devenir un dieu ou une déesse du sexe, quelle que soit la taille de vos attributs 🔥

A tou.te.s : encouragez votre partenaire à trouver avec vous le chemin de l’extase en lui expliquant ce que vous aimez (ou pas), et évitez de simuler si vous voulez lui et vous donner une chance de passer un vrai moment de pur plaisir 😉
Enfin, considérez aussi toutes les autres merveilleuses manières de faire l’amour, parce qu’autour de la pénétration, il y a tellement à découvrir ! 🤩

Deux livres pour finir :
L’un pour explorer le plaisir sexuel des personnes qui ont un pénis :
Lingam massage

Et l’autre, un livre fabuleux dont j’ai déjà parlé, à avoir absolument dans sa bibliothèque – ou sa table de nuit – qui traite du plaisir sexuel hors pénétration des sexes :
Jouissance Club

%d blogueurs aiment cette page :