Prédateur ou séducteur ?

« La drague est devenue bien plus compliquée depuis #metoo. »
A en croire certains hommes, les jeux de séduction se sont terriblement complexifiés ces dernières années.

Petit rappel. #metoo, c’est un mouvement lancé en 2007 par des femmes aux USA pour dénoncer les violences sexuelles, en particulier à l’égard des minorités. Mais c’est en 2017 que ce mouvement devient vraiment connu, avec son pendant français #balancetonporc, suite à l’affaire Weinstein – révélation publique de harcèlements et d’agressions sexuelles (plus de 90 plaintes, quand-même) commises par Harvey Weinstein, producteur américain, sur des femmes, dont des actrices connues.
Au départ, il s’agit donc de dénoncer le harcèlement et les agression sexuelles de tous types sur le lieu de travail. Mais on sait très bien que ces agressions ne se produisent pas qu’au boulot. Le mot consentement est devenu un incontournable, et c’est tant mieux ! Pourtant, quand on y réfléchit une seconde, c’est d’une telle évidence qu’il paraît incroyable de devoir le rappeler !

Avant #metoo, il était très difficile pour une femme abusée d’oser parler (et ça l’est toujours pour certaines). Parce qu’une femme abusée, souvent, et pour de très mauvaises raisons, a honte – honte d’avoir été agressée, c’est le monde à l’envers ! Et pourtant, c’est tellement courant, malheureusement… Elle a peur qu’on ne la croie pas (quelle violence !), elle est en colère mais ne peut pas l’exprimer, elle craint les représailles de l’agresseur, aussi…

Pour en revenir à la drague, et à la peur de certains hommes de passer pour des prédateurs au moindre geste, est-ce un phénomène général ? #metoo est-il le déclencheur de cette crainte, ou la cause est-elle autre ? Tous les hommes se sentent-ils concernés par les messages de #metoo ou certains ne s’identifient-ils pas à cette problématique, parce que le contexte est différent (les jeunes par exemple), ou parce qu’ils pensent que les femmes en profitent, ou encore parce qu’ils n’ont pas envie de changer leurs habitudes ? Et les femmes, qu’en pensent-elles ? Ont-elles envie que les jeux de séduction cessent ou se modifient ? 😏

Quelles que soient les réponses à ces questions, une chose me semble évidente : il faut que quelque chose change. La drague à l’ancienne, en mode sifflet dans la rue, compliment gras sorti de nulle part, personne qui s’invite à notre table sans qu’on l’y ait autorisée, sans parler de l’insupportable insistance, il est peut-être temps que cela cesse. Et de mettre un peu de subtilité dans tout ça, non ?
Oui à la séduction quand il y a une ouverture, et pour le reste, laissez tomber ! L’ouverture, quand elle est là, on la sent. Et de grâce, ne prétextez pas une ouverture là où vous savez pertinemment qu’il n’y en a pas, simplement parce que vous en avez trop envie ! Les désirs de votre interlocutrice ne sont pas clairs ? Considérez que c’est non, il y a plein d’autres gens intéressants.

Quelques idées pour réduire le risque de passer pour un prédateur ?
Souriez plutôt que de dire « bonjour » (pour info, le « bonjour » venu de l’espace agace de plus en plus) ; laissez tomber le compliment sur le physique comme première approche, et rappelez-vous que ça ne fonctionne que quand c’est vraiment sincère, spontané et désintéréssé ; ne touchez pas une femme si vous n’êtes pas certain qu’elle est d’accord, c’est intrusif ; proposez de vous revoir, votre numéro de téléphone, un verre ou une sortie sympa si vous sentez qu’elle est réceptive, et N’INSISTEZ PAS !
Et finalement, la meilleure façon d’augmenter vos chances de faire mouche sans incommoder n’est-elle pas de poser la question, tout simplement ? A vos ami.e.s, soeurs, proches : « et vous, comment aimez-vous être abordées ? Qu’est-ce qui fonctionne, ou pas ? » Et inspirez-vous en 😉

Comme l’explique très bien Véronique Kohn dans cette vidéo, si l’occasion de discuter se présente, soyez transparent et respectueux pour éviter qu’on ne vous prête des intentions suspectes. On a le droit d’être attiré.e par quelqu’un, on a le droit de dire non à une proposition, et un rateau n’a jamais tué personne ! 😉
Les hommes : prédateurs ou victimes ?

Et un sujet à la télé où j’ai l’honneur de donner mon avis 😊
Société: la façon de draguer a-t-elle changé avec le mouvement #MeToo?

Besoin d’un coaching de vie / sexo ? Contactez-moi ! => https://sexopepite.com/contact
Vous voulez recevoir mes articles directement dans votre boîte mail ? Abonnez-vous en bas de mon blog sexo : https://sexopepite.com/blog/

%d blogueurs aiment cette page :