Fantasme, un mot qui fait… fantasmer !

Aujourd’hui, je vous parle FANTASMES 🔥

Pourquoi fantasme-t-on ? Faut-il en avoir honte ? Doit-on les partager avec son partenaire ? Doit-on les réaliser ? Quels sont les fantasmes les plus courants ?

Fantasmer, c’est très naturel. « Un fantasme, c’est une imagerie érotique qui est excitante ».

Honte de vos fantasmes ? Et pourquoi ?
Il faut d’abord différencier deux catégories de fantasmes : les fantasmes « réalisables » 😊 autorisés par la loi et impliquant des partenaires qui en ont vraiment envie) et les fantasmes « interdits » 😊 les autres). N’en déplaise à certains, on a le droit de fantasmer sur absolument tout. Fantasmer ne signifie pas passer à l’acte, et il n’est d’ailleurs pas rare de fantasmer sur des choses que pour rien au monde on ne souhaiterait vivre « en vrai ». Certains de vos fantasmes vous dérangent profondément ? N’hésitez pas à en discuter avec un.e psy, un.e sexologue… ou un.e coach en sexualité 😉

Une question revient souvent : le fantasme est-il forcément un indicateur de notre orientation sexuelle ? Non 🙂
Un homme hétéro peut avoir envie de faire une fellation à un autre, une personne lesbienne fantasmer sur une personne trans ou une femme hétéro rêver d’un cunilingus par une autre femme sans devoir se remettre en question. En fait, quels que soient votre orientation sexuelle et votre genre, il n’y a pas de limite. Et c’est bien ce qui est génial avec le fantasme 😊

Faut-il réaliser tous ses fantasmes ? Attention… Si vous réalisez vos fantasmes, veillez à vous en créer de nouveaux 😊 S’il est réalisé, le fantasme risque de perdre de sa puissance érotique.

Faut-il partager ses fantasmes avec son partenaire ? Ca dépend des fantasmes, de la dynamique de votre relation, de l’ouverture d’esprit de l’autre… Parfois, c’est une bonne idée, en particulier si on a envie de les réaliser à deux. Mais n’oubliez pas qu’il est important de cultiver son jardin secret. Personne n’est obligé de raconter TOUT ce qui se passe dans sa tête à l’autre, et ne pas tout dire n’est pas une faute dont on devrait se sentir coupable. L’amour de l’autre, c’est aussi le respect de son monde intérieur. Tant que cela ne nuit en rien à votre couple, où est le problème ? Chez nombre de personnes, c’est justement le fantasme qui permet de maintenir le désir.

Les fantasmes les plus courants ? Je vous en cite quelques uns, à vous de voir si vous vous y retrouvez :
– faire l’amour à plus de deux
– faire l’amour avec un.e inconnu.e
– les jeux de bondage (partenaire attaché.e) et dominant.e-dominé.e
– les lieux inhabituels ou ceux où l’on pourrait être vus (exhibitionisme)
– le voyeurisme (regarder des gens faire l’amour) ou le candaulisme (regarder son/sa partenaire avoir des rapports sexuels avec un.e autre)
– les rapports avec une personne du même sexe (pour les hétéros)
– les jeux de rôle- l’utilisation d’un gode ceinture
-…

Quelques fantasmes surprenants ? Je vous renvoie pour cela à ma publication sur les paraphilies 😊
Et il y en a plein d’autres !

Le sujet vous intéresse ? Voici une page qui creuse le sujet avec un regard psychologique :
Fantasmes, mode d’emploi

Sur ce, fantasmez bien ! 🤩

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :