Revenge porn et comptes fisha

Le revenge porn et les comptes « fisha », ou comment humilier sur les réseaux en utilisant l’intimité…
Non, ce n’est pas un nouveau style de porno. Quoique… 😒

Il y a quelques temps, j’ai fait un petit rappel sur le slut-shaming. L’idée de base est la même, sauf que ces deux dernières notions sont plus récentes, et pour cause : l’expansion des réseaux sociaux facilite ces pratiques de cyberharcèlement.

Le revenge porn, c’est diffuser des photos ou vidéos de « nude » (nu.e) d’une personne sans son consentement pour se venger. A l’école, au boulot, dans le réseau d’amis ou « tout simplement » sur les réseaux sociaux.
Qui fait ça ? Un.e ex jaloux.se, un.e éconduit.e… une personne sans scrupules, en tous cas, et qui a oublié de réfléchir, c’est certain 🙄

Les comptes « fisha » (de « affiché.e »), ce sont des comptes dédiés sur certains réseaux sociaux, dans lesquels sont diffusées des photos dénudées de jeunes femmes (la plupart du temps, et surtout des ados), avec force information (nom de l’école, adresse…), dans le but de les humilier. Ca ressemble à du revenge porn, sauf que c’est encore plus large.
Certain.e.s le font par vengeance, d’autres pour s’amuser aux dépens d’autrui. Pourtant, comme dans toute situation de harcèlement, les conséquences peuvent être dramatiques 😫 Et c’est puni par la loi !

Vous êtes victime, témoin, ami ? Quelques conseils :
Sextorsion, slut-shaming, revenge porn… Voilà ce que tu dois faire si tu en es victime !

Ne gardez pas ça pour vous ! Des asso existent, comme STOP FISHA

Pour aller plus loin, je vous propose une vidéo bien faite sur le revenge porn :
Revenge porn : comment réagir ?

Et un article sur les comptes « fisha » :
Des comptes « fisha » pour humilier les femmes, un revenge porn version ado qui inquiète

%d blogueurs aiment cette page :